Computex 2021: tout ce qui est annoncé par AMD, Nvidia et Intel

Le Computex 2021 a rapporté de grandes annonces d’AMD, Nvidia et Intel. À la suite de lancements majeurs de produits l’année dernière, les trois géants de la technologie ont annoncé de nouveaux produits lors de leurs keynotes respectifs, dont certains seront disponibles dans les semaines à venir.

Nous vous avons rassemblé tout ce qui a été annoncé par AMD, Nvidia et Intel au Computex 2021. Du RTX 3080 Ti à FidelityFX Super Resolution en passant par un nouveau NUC, il y a beaucoup à espérer en 2021 et au-delà.

Nvidia: RTX 3080 Ti, abonnements Superpod, etc.

Nvidia a passé une grande partie de son discours à se concentrer sur les jeux, et pour une bonne raison: la grande annonce de la keynote a été la sortie prochaine des RTX 3080 Ti et 3070 Ti, qui devraient sortir plus tard en juin.

Nvidia a annoncé plusieurs nouveaux jeux prenant en charge les fonctionnalités RTX (le Ray Tracing et le DLSS notamment). Les deux grands sont Rainbow Six: siege et Red Dead Redemption 2, qui bénéficieront tous les deux de la technologie Nvidia DLSS pour une amélioration des performances. Nvidia a également montré Dying 1983 et Icarus first cohort, qui auront directement le Ray Tracing lors de leur lancement. Doom Eternal recevra également le support de ces deux technologies graphiques.

Les technologies RTX arrivent également sur une liste limitée de jeux en VR, notamment le très connu No Man’s Sky.

L’un des principaux objectifs de Nvidia pour son discours d’ouverture sur le Computex 2021 était de «démocratiser l’IA», et cette démocratisation passe par la plate-forme d’abonnement DGX Superpod. Pour 90 000$ par mois, les entreprises peuvent exploiter la puissance du supercalculateur DGX 2 de Nvidia tout en accédant à une multitude de logiciels via la suite logicielle AI Enterprise de Nvidia.

Bien que 90 000$ semble une très grosse somme pour la plupart d’entre nous, si l’on considère que le DGX 2 a été lancé au prix de 399 000 $, cela n’a pas l’air si mal. Nvidia n’a pas annoncé de date de lancement, mais a déclaré que les entreprises en sauraient plus sur la plate-forme cet été.

Les joueurs ont aussi beaucoup de raisons d’être enthousiasmés puisque Nvidia lance deux nouvelles cartes graphiques. Les RTX 3080 Ti et 3070 Ti apportent des améliorations à la gamme déjà puissante Ampere de Nvidia, et ils seront bientôt disponibles. Le RTX 3080 Ti devrait être lancé le 3 juin pour 1199$ et le RTX 3070 Ti viendra une semaine plus tard le 10 juin pour 599$ (enfin, on peut toujours rêver de ces prix là au vu de la pénurie de cartes graphiques qui perdure).

La RTX 3080 Ti est en réalité une RTX 3090 redesignée. Bien qu’elle soit livrée avec la moitié de la mémoire vidéo, la RTX 3080 Ti possède presque autant de cœurs CUDA, de cœurs Tensor et de cœurs RT que le monstre de Nvidia à 1500$. La RTX 3070 Ti montre moins d’amélioration par rapport au modèle de base, bien qu’elle soit livré avec une mémoire vidéo GDDR6X beaucoup plus rapide.

AMD: APU Ryzen 5000, super résolution et autres puces

 

AMD a présenté ses plans pour le reste de l’année et au-delà lors de son discours d’ouverture. La conférence a rapporté plusieurs annonces de produits passionnantes, y compris celle de FidelityFX Super Resolution.

Après avoir parlé de progrès dans les data centers, AMD a commencé son discours d’ouverture avec l’annonce de deux nouveaux APU Ryzen 5000 – le Ryzen 7 5700G et le Ryzen 5 5600G. Ces puces mises à jour sont livrées avec des cœurs graphiques RDNA 2 aux côtés des cœurs de processeur Zen 3. Ensemble, ils peuvent fournir des fréquences d’images jouables dans les titres AAA sans carte graphique dédiée.

AMD a montré les performances du 5700G, affirmant que le processeur pouvait fournir une moyenne de 78 images par seconde (ou FPS) sur une variété de titres avec des réglages élevés à 1080p. Les deux puces devraient être lancées le 5 août, la 5700G coûtant 395$ et la 5600G coûtant 259$.

Scott Herkelman d’AMD a pris le relais après l’annonce de l’APU Ryzen 5000 pour parler des cartes graphiques mobiles RX 6000M. AMD a annoncé trois cartes basées sur l’architecture RDNA 2 – les RX 6800M, 6700M et 6600M. Le 6800M cible 120 FPS à 1440p pour les ordinateurs portables de taille normale. Le 6700M cible 100 FPS à 1440p dans les ordinateurs portables de taille normale, et le 6600M cible 100 FPS à 1080p dans les ordinateurs portables légers.

Les trois cartes apportent une multitude de technologies AMD aux ordinateurs portables. Cela inclut la suite FidelityFX, y compris Super Resolution, Smart Access Memory, AMD Infinity Cache et SmartShift, qui peuvent basculer dynamiquement entre les graphiques Radeon et les processeurs Ryzen pour augmenter les performances de jeu.

Le FidelityFX Super Resolution (FSR) a été un grand sujet de discussion dans le discours d’ouverture d’AMD, et bien sûr, AMD l’a officiellement lancé. Le FSR est la réponse tant attendue d’AMD au DLSS de Nvidia, promettant une augmentation des performances jusqu’à deux fois et demie en 4K dans les jeux pris en charge.

Le FSR est livré avec quatre modes de qualité, dont chacun améliore les jeux à partir d’une taille de rendu interne plus petite. Grâce à un processus complexe de réseaux neuronaux et d’algorithmes, AMD est capable de fournir des fréquences d’images plus élevées avec des fonctionnalités exigeantes telles que le Ray Tracing tout en conservant la plupart de la qualité d’image intacte. Le FSR devrait sortir le 22 juin.

AMD a terminé sa keynote en parlant du futur – 3D V-Cache. En empilant 64 Mo de cache au-dessus de la puce principale, AMD est en mesure de fournir le triple de la quantité de cache L3. Cela représente 192 Mo de plus que 64 Mo, ce qui représente un énorme bond en avant. À 1080p, un Ryzen 5900X avec le cache étendu a permis d’améliorer les performances de 15% pendant les jeux.

Bien qu’il ne s’agisse pas d’un saut de génération, la nouvelle technologie est prometteuse pour les futurs processeurs d’AMD. La PDG d’AMD, Lisa Su, a déclaré que les produits avec des puces 3D seraient disponibles d’ici la fin de l’année.

Intel: nouveaux processeurs Tiger Lake et 5G

 

Intel a concentré une grande partie de son discours sur la pandémie et sur la façon dont il investit dans l’avenir de la fabrication nationale de semi-conducteurs. Heureusement, Intel a fait quelques annonces intéressantes pour donner aux passionnés quelque chose à espérer.

Intel a annoncé une nouvelle initiative visant à apporter la connectivité 5G aux ordinateurs portables Windows. Une nouvelle puce, baptisée Intel 5G 5000 permettra aux ordinateurs portables de se connecter au réseau dans le monde entier, et les premiers ordinateurs portables dotés de la puce Intel commenceront à être déployés plus tard cette année.

La carte M.2 5G est certifiée par l’opérateur mondial, permettant aux ordinateurs portables dotés de la puce de se connecter au réseau pratiquement n’importe où. Acer, Asus et HP ont déjà des ordinateurs portables en préparation pour cette année, et Intel affirme que plus de 30 ordinateurs portables dotés de la puce arriveront jusqu’en 2022.

Après avoir parlé de l’effet de la pandémie sur les chaînes d’approvisionnement, Intel a rapidement annoncé sa plate-forme évolutive Sapphire Rapids Xeon, qui devrait être lancée l’année prochaine. Ces processeurs de serveur sont déjà chez certains des principaux clients d’Intel, mais le lancement complet n’aura pas lieu avant 2022.

Intel a également présenté deux nouvelles puces Tiger Lake-U, promettant une augmentation significative des performances sur les ordinateurs portables fins et légers. Le Core i7-1195G7 a dirigé la gamme, offrant une vitesse d’horloge jusqu’à 5 GHz sur quatre cœurs et huit threads. Intel a également annoncé le i5-1155G7, qui possède également quatre cœurs et huit threads, bien qu’il ne puisse turbo qu’à 4,5 GHz.

Les deux processeurs sont livrés avec des graphiques Xe, avec 80 unités d’exécution (EU) sur le 1155G7 et 96 EU sur le 1195G7. Intel affirme que plus de 60 modèles d’ordinateurs portables dotés des nouvelles puces seront disponibles d’ici la fin de l’année.

Pour compléter le discours d’ouverture, Intel a annoncé le «Beast Canyon NUC». Intel dit que plus d’informations arriveront plus tard cette année, mais pour l’instant, nous savons que le kit NUC 11 Extreme est alimenté par des processeurs Tiger Lake-H et qu’il s’agit du premier NUC à prendre en charge des cartes graphiques discrètes pleine longueur.

C’est aussi le premier à avoir une façade RGB, avis aux gamers donc !

Laisser un commentaire

Name
E-mail
Commentaire

Paiements 100% sécurisés

CIC Monetico - Cofidis 3 ou 4 fois - Paypal - Virement

Garantie de 6 mois à 2 ans

Pièces neuves : 2 ansPièces reconditionnées : 6 mois

Démarche éco-responsable

8kg de déchets électroniques en moins

Une question ? Appelez-moi !

Discutons par téléphone au 06.21.29.30.00

Facebook

Retrouvez l'Artefact sur Facebook

©Artefact 2019. Tous droits réservés à Jean-Baptiste JUGE - Mentions légales - Politique de confidentialité - Conditions générales de vente