Un PC gamer reconditionné est-il évolutif ?

C’est une question importante peu importe le PC qu’on achète, que ce soit un PC gamer reconditionné ou un PC gaming neuf : mon PC peut-il évoluer ? La réponse est oui, bien sûr ! Rentrons dans le détail.

Le processeur : un socket, tellement d’options

La première chose à savoir quand on achète un PC gamer i5, c’est qu’on peut faire évoluer le processeur. Il suffit pour cela de remplir 2 conditions :

  • Choisir un nouveau processeur qui a le même socket que le précédent (sinon il ne rentrera pas dans la carte mère)
  • Avoir flashé le BIOS de la carte mère pour être certain que le processeur a des chances d’être pris en charge.

Concernant l’Artefact gaming v1 (dont le socket porte la référence LGA1150), on peut ainsi passer d’un Intel Core i5 4590 (3,3GHz), qui a déjà des scores très honorables en gaming, à un monstre de performances qu’est l’Intel Core i7 4790K (4GHz). Ce processeur, qu’on peut trouver neuf ou d’occasion, représente une évolution majeure, et assez onéreuse.

Pour vous donner un ordre d’idées, voici la liste complète de tous les processeurs ayant le socket LGA1150 (compatibles avec l’Artefact gaming v1).

La mémoire : emplacements et capacité maximale

Chaque carte mère d’ordinateur dispose de deux caractéristiques importantes concernant la mémoire vive (ou RAM) :

  • Le nombre d’emplacements mémoire sur la carte mère
  • La quantité réelle de mémoire qu’elle peut accepter au maximum

Sur l’ordi gaming reconditionné Artefact gaming v1, la carte mère peut accepter jusqu’à 32Go de mémoire vive ! Vous pouvez donc, partant des 16Go déjà installés, doubler votre quantité de mémoire à terme. C’est une excellente évolution si vous voulez exécuter des jeux encore plus gourmands, ou utiliser de très nombreuses applications en même temps.

Le disque dur : SSD ou HDD ?

Vous pouvez aisément ajouter des disques durs dans votre PC reconditionné, en connectant un câble SATA à partir de la carte mère. Cela vous permettra de gagner plus d’espace de stockage pour vos documents, applications, jeux et vidéos !

Sur le PC gamer Artefact v1, il y a 4 prises SATA, dont 3 sont déjà occupées (par le disque dur SSD du système neuf, le disque dur mécanique reconditionné de 1To, et le lecteur/graveur DVD). Il vous reste donc 1 place pour ajouter un disque dur supplémentaire.

La carte graphique : toujours à la pointe

Il vous est évidemment possible de changer la carte graphique de n’importe quel PC gamer reconditionné. L’objectif ? Bénéficier des dernières avancées technologiques en matière de calcul graphique pour les jeux !

Une condition toutefois, veillez à ce que votre nouvelle carte graphique ne consomme pas plus de 120 Watts ! vous seriez alors obligé de changer votre bloc d’alimentation.

Le bloc d’alimentation : déchaîner la consommation électrique

Si vous avez pour projet de passer sur un très gros processeur, 32 Go de mémoire vive, un nouveau disque dur et une carte graphique dernier cri ultra puissante, vous allez être obligé de passer sur une alimentation PC plus puissante que celle montée dans le PC gamer de base.

En passant de l’alimentation de base de 320 Watts à une alimentation de 500 Watts par exemple, vous pourrez facilement faire évoluer tout votre matériel en même temps, puisque tout ceci va consommer bien plus d’électricité.

Pour changer votre bloc d’alimentation, vous devrez utiliser un adaptateur d’alimentation HP, disponible chez la référence du secteur, ModDIY, pour moins de 15€.

2 Comments

  • Comme vous le soulignez justement, les solutions de reconditionnage sont intéressantes mais présentent en définitve un défaut majeur pour certains gamers : l’obsolescence rapide des composants dans l’univers du hardcore gaming impose un renouvellement quasi constant de beaucoup d’éléments, qui risquent malheureusement de ne plus etre compatibles entre eux : carte mère et processeur, socket de la carte graphique etc..
    Une solution de location peut être plus intéressante à court et moyen terme pour les joueurs occasionnels !

    Jean Boucher
    Posted 05/05/2020
    • Bonjour Jean,

      vous mettez le doigt sur un point important : vous avancez le fait que le joueur doit adapter son PC aux jeux qui sortent sur le marché. Vous pensez donc que les joueurs doivent renouveler leur matériel et dépenser régulièrement un budget conséquent pour « être à la page ».

      Je pense exactement tout l’inverse.

      Pour moi, ce sont les créateurs de jeux vidéos qui devraient s’adapter aux PC des consommateurs, en optimisant davantage leurs jeux. Certains le font déjà très bien, comme CD Projekt RED ou Gearbox. D’autres s’en moquent, et ce sont à eux qu’il faut s’attaquer.

      Le fonctionnement que vous proposez est à l’origine de tous les problèmes écologiques que nous rencontrons aujourd’hui. C’est une fuite en avant, dans laquelle il faut acheter, encore et toujours, de nouveaux PC. Ceci est d’une absurdité sans nom, car nous jetons au rebut des ordinateurs puissants !
      La location dont vous parlez n’est pas en reste, puisqu’elle va à terme récupérer les vieux PC de location de ses clients. Où partiront ces PC ? En reconditionnement ? Merci du cadeau, on en a déjà trop !

      Il est grand temps de devenir raisonnable. Cela vaut aussi pour les modèles économiques des entreprises.

      Posted 05/06/2020

Laisser un commentaire

Nom
E-mail
Commentaire