Un PC tour gamer face à l’évolution des configurations requises

J’ai pensé qu’il serait intéressant d’étudier les configurations minimales requises pour jouer à des jeux PC à travers le temps (depuis 2000 jusqu’à 2019). Mon intuition est qu’on laisse penser aux gamer qu’ils ont besoin d’une machine de guerre à tout prix pour jouer à leurs jeux favoris, sans que cela soit réellement le cas.

Dans les graphiques suivants, j’ai recensé les configurations minimales requises des plus gros jeux du moment pour chaque année (Max payne, Call of Duty, Assassin’s Creed, Dishonored, Total War, etc. toutes les plus grosses franchises en somme), puis j’ai construit un tableau indiquant cette évolution. En orange, on voit les caractéristiques du PC gaming reconditionné Artefact version gaming.

Évolution de la fréquence de processeur requise

Evolution de la fréquence processeur requise des jeux

Le processeur, c’est un peu la pièce centrale d’un ordinateur gaming. C’est à la fois la pièce la plus complexe à faire évoluer (parce qu’elle oblige souvent à changer d’autres pièces avec elle), et aussi une des plus onéreuses.

Heureusement, on constate que depuis 2012, la fréquence des processeurs sortis sur le marché a commencé à stagner. L’année 2011 a vu apparaître le premier processeur fréquencé à 4GHz (l’AMD FX-4170, pour ceux que ça intéresse), et depuis, plus rien.

Pourquoi ça coince ? Il est impossible de se débarrasser facilement de la chaleur dégagée par des processeurs à de telles fréquences. En tout cas, pour un budget acceptable, la solution n’est pas encore à notre portée.

Résultat, les configurations requises des jeux se sont accommodées de cette limite technique, et la plupart des jeux demandent désormais des processeurs aux alentours de 3,5 GHz au maximum, sachant pertinemment que des produits plus puissants seraient bien trop chers pour le consommateur et donc, réservés à une population plus fortunée.

Voila pourquoi mon choix s’est porté sur un processeur capable de monter jusqu’à 3,7GHz en mode Turbo dans l’Artefact version gaming : a ce jour, même les jeux les plus gourmands ne peuvent se permettre de demander plus pour se lancer.

Évolution de la quantité de mémoire vive requise

Evolution de la quantité de RAM requise des jeux

Deuxième cheval de bataille : la quantité de RAM ! Entre ce que les gens pensent et la réalité, le fossé est souvent grand, mais on peut comprendre qu’il y ait de quoi se perdre.

D’un côté, il faut prendre en compte qu’un système d’exploitation (Windows 10 pour le plus souvent), nécessite déjà 4Go de RAM à lui tout seul pour fonctionner au grand minimum. De l’autre, il faut savoir que la quantité requise de RAM marquée au dos d’un jeu prend déjà en compte ce paramètre. Ainsi, un jeu demandant 8Go de RAM au minimum, signifie qu’il va en consommer au bas mot la moitié, pour laisser le reste au système.

Cependant, contrairement au processeur, la quantité de RAM est un paramètre auquel un jeu bien optimisé peut s’adapter. Vous avez plus de RAM ? Le jeu en consommera plus, il sera donc plus performant.

C’est la raison pour laquelle 16Go de RAM est une quantité confortable pour lancer des jeux en 2020. C’est un bon compromis pour obtenir les meilleures performances quel que soit le jeu.

Évolution de la fréquence de processeur graphique requise

Evolution de la fréquence GPU requise des jeux

Cette donnée est un peu plus compliquée à récolter car en fonction des jeux et des partenariats passés avec les fournisseurs de processeurs graphiques, il n’est jamais renseigné une fréquence exacte de processeur graphique (GPU), plutôt un modèle de carte graphique.

En analysant tous les modèles de carte graphique requis, on peut cependant reconstruire un graphique des fréquences de carte graphique requises pour les jeux.

La stabilisation est flagrante ! On constate que depuis 5 ans, il n’est plus obligatoire d’acheter la dernière carte graphique du moment pour lancer un jeu.

Artefact propose néanmoins un modèle dernier cri de milieu de gamme, car il s’agit d’une pièce sensible dans un PC de gaming. Je voulais donc qu’elle soit neuve, mais on voit très clairement qu’elle est largement au dessus de ce qui est requis pour exécuter les jeux du marché. Le configurateur de PC gaming reconditionné sur mesure permet d’ailleurs de descendre un cran en dessous pour pouvoir lancer les jeux sans être trop gourmand !

Évolution de la VRAM requise

Evolution de la quantité de GRAM requise des jeux

La RAM embarquée d’une carte graphique (appelée aussi VRAM ou GDDR de nos jours), est semblable aux barrettes de RAM de votre PC en termes d’usage. Elle sert notamment à stocker les textures et détails d’un jeu en cours d’exécution.

De manière générale, plus une carte graphique a de mémoire embarquée, plus on pourra pousser le niveau de détails dans un jeu.

Néanmoins, on constate clairement que ce n’est pas indispensable pour faire fonctionner un jeu, puisque les configurations requises se contentent de 3 fois moins de mémoire que ce qui est embarqué dans l’Artefact version gaming !

Il s’agit donc là d’un paramètre réservé au confort du gamer, pour qu’il puisse profiter de beaux graphismes pendant ses sessions de jeu 😉

Conclusion

Je pense que beaucoup de consommateurs confondent “un PC gaming” avec “un PC très haut de gamme”. En effet, beaucoup de publicités tendent à nous faire penser qu’il faudrait un ordinateur très puissant pour faire fonctionner des jeux vidéo. L’étude que je viens de faire montre qu’il n’en est rien.

Vient ensuite la question du confort et de la qualité d’affichage.

Une tour gamer dans un budget supérieur à 1500€ fera fonctionner les mêmes jeux qu’une tour gamer à 700€, mais dans des définitions supérieures et avec des niveaux de détails bien plus élevés. Il n’est cependant pas très avisé, à mon sens, de se fixer un très haut niveau de confort comme objectif par défaut.

Je suis passé à un magasin d’achat revente hier, et j’y ai croisé un monsieur qui voulait à tout prix acheter une PS4 Pro parce qu’il lui fallait la 4K. Le seul problème, c’est qu’il n’avait pas les moyens. Quand on ne se rend plus compte qu’on peut jouer très agréablement dans des qualités inférieures, et qu’on est sans cesse dans l’exigence du meilleur possible, comme si c’était un but en soi, je pense qu’on tombe dans quelque chose d’absurde.

La 4K c’est super, si on a l’argent pour un PC à 1500€ et un écran compatible. N’empêche, je passe de super moments sur des jeux en 1080p, voire en 720p.

Laisser un commentaire

Name
E-mail
Commentaire

Paiements 100% sécurisés

CIC Monetico - Cofidis 3 ou 4 fois - Paypal - Virement

Garantie de 6 mois à 2 ans

Pièces neuves : 2 ansPièces reconditionnées : 6 mois

Démarche éco-responsable

8kg de déchets électroniques en moins

Une question ? Appelez-moi !

Discutons par téléphone au 06.21.29.30.00

Facebook

Retrouvez l'Artefact sur Facebook

©Artefact 2019. Tous droits réservés à Jean-Baptiste JUGE - Mentions légales - Politique de confidentialité - Conditions générales de vente